Regard sur l’hypnose humaniste

9h.
Le Mans. L’hypnose humaniste.
Cette pratique m’a sauvée. Et pourtant, je ne me pensais pas en
péril! Elle m’a ouvert les yeux sur ma condition humaine et sur mon
fonctionnement interne. J’ai découvert lors de séances
individuelles avec des hypnothérapeutes et lors de ma formation un
monde à l’intérieur de moi. J’ai ouvert cette porte au creux de mon
arbre et je suis allée voir pour la première fois toutes les peurs
mais aussi les richesses que contenaient mes branches, mon tronc et
mes racines.


Bien souvent, les maux physiques ou les troubles du
comportement nous amènent à consulter. La cigarette, le poids ou
les burn out. Moi, un mal-être. Un ras-le-bol. La peur de demain.
J’ai vu mes branches abîmées par ma tristesse. Ma relation de
couple toxique, le décès de mon frère, mon corps que je n’arrivais
pas à aimer. Pour guérir ces branches, on m’a conseillé d’aller
voir si mon tronc était en bon état pour les soutenir. Oui, à quoi
bon panser les plaies, si les petits cailloux qui ont pénétrés
dedans ne sont pas retirés! Et quelle surprise! Il était ravagé
par mon passé! Vous savez ces petites bêtes, les mauvais souvenirs,
qui vous laissent parfois tellement horrifiés qu’elles sont chassées
dans un coin. Elles continuent tout de même à ronger le bois du
plancher! Mon enfance, ma naissance, et même ma conception ont
laissé des traces perceptibles! Mon tronc était bel et bien
fragilisé. J’avais peine à respirer, sans le savoir.

L’hypnose
humaniste
m’a appris à trouver de l’air.
Grâce à des protocoles
spécifiques, elle m’a permis d’explorer et de libérer mon passé.
Certaines séances ont été de vraies révélations. Le thérapeute
me mettait en transe, une sorte de connexion
++ à moi et à ce qui m’entourait
.
Un état de méditation guidée. Il me racontait avec douceur
et magie
des histoires et
des mots bien choisis. Les yeux fermés, assise, j’appréciais. Cela
m’apaisait déjà! Un bonheur! Puis, il m’accompagnait dans
l’histoire thérapeutique, celle choisit pour me libérer
définitivement de ces petites bêtes. La particularité de l’hypnose
humaniste c’est que je restais pleinement
consciente
et active
dans ma séance. C’est ce qui m’a plus. Je lui expliquais ce que je
vivais et lui me guidait. Le jeu était de transformer des symboles.
Un vrai travail d’équipe!
J’avais les yeux fermés mais je ne dormais pas pour autant! C’était
agréable et sécurisant.
J’avais la sensation de garder
le contrôle
et qu’à
tout moment, il m’était possible de faire une pause. Cela m’a donné
une certaine autonomie.


Ces séances pour consolider mon tronc m’ont aidé à
mieux comprendre mon sentiment de solitude et mon manque de confiance
et d’estime de moi. Je vivais beaucoup mieux mon quotidien. J’aurais
pu en rester là. Mais il restait encore des choses enfouies, je le
sentais bien. Il y avait comme un silence en moi indéfinissable. Je
ne comprenais pas pourquoi je reproduisais encore certains schémas
ou je vivais certaines émotions avec autant d’intensité! Des
peurs. Pourquoi certaines peurs me suivaient partout? J’avais
pourtant assaini l’empreinte de mon passé. La peur d’être
abandonnée, elle est était toujours là ! D’où provenait cette
émotion récalcitrante qui m’empêchait de vivre des relations
amoureuses harmonieuses? Mes racines. La famille. Elle était là ma
réponse. Toutes ces mémoires familiales qui se logeaient en moi et
dont je ne me doutais même pas! Pour ma part, j’ai eu le coeur sur
la main! J’ai porté inconsciemment beaucoup de fardeaux. Des albums
photos entiers de douleurs avaient trouvé leur place dans ma
bibliothèque intérieur. De la volonté. J’ai pris le temps et je
suis partie à la rencontre de toutes ces mémoires. Comment être
soi lorsque l’on se prend pour son arrière-grand-mère! Je leur ai
rendu hommage à mes ancêtres. Je les ai remercié. Puis, en
conscience, j’ai repris ma liberté pour leur offrir mon amour.

Avec
patience et foi, l’hypnose humaniste m’a guidée au coeur de moi.
Après plusieurs séances, j’ai commencé à pratiquer l’auto-hypnose
chez moi. J’avais des
outils
à utiliser au
quotidien. Des branches aux racines, j’ai découvert
LA CLE DU BONHEUR : SOI. Je suis responsable de la façon dont je vis
mon rapport à moi et aux autres. Mes émotions m’appartiennent. Elle
ne sont le fruits que de mes réactions intérieures à des
évènements extérieurs. Depuis lors, j’apprends à ressentir mon
corps et à entendre les messages. Je prends soin de ma météo
intérieure. Je gagne en paix et en joie chaque jour. Je respecte de
ce fait mes proches et les accompagne vers plus d’amour.

L’hypnose
humaniste est une pratique qui initie le changement en soi et autour
de soi. Elle nous guide vers plus d’humanité et de vivre ensemble.
Elle ouvre à la compréhension de notre écosystème et au respect
des lois de la nature. Elle nous relie au vivant. L’hypnose humaniste est une connexion à la vie.








Naître femme

9h30. Le Mans. Etre femme. Je n’ai jamais bien su auparavant ce
que cela voulait dire. D’ailleurs, je ne m’étais jamais réellement
posée la question. J’étais aveuglée par la vie idéale que je
voulais atteindre. Avoir une famille et être heureuse. Comme tous et
toutes, l’important pour moi était de réussir. Réussir quoi?
D’ailleurs, ai-je bien réussi ? Par rapport à qui ou à quoi
puis-je répondre à ces questions? Je me suis mariée une première
fois, j’ai eu un garçon, N’semi. Puis, je me suis séparée de son
père. J’ai refait ma vie avec un autre homme avec lequel tout s’est
terminé rapidement. Ma vie sentimentale n’a pas été bien rose. Je
me suis toujours sentie seule. Je me suis réfugiée dans mon rôle
de mère. Je souffrais tant dans celui de « femme »!
Eduquer mon enfant, le faire grandir et l’aimer du mieux que je
pouvais. J’ai donnée beaucoup. Beaucoup trop. Je me suis
dépouillée. C’est dingue les ressources que l’on a à l’intérieur
!! J’ai offert mon corps et mon coeur. J’en ai eu des séquelles invisibles mais bien profondes. Je ne me sentais pas heureuse
et vivante. Je ne riais plus. Et pourtant je les aimais. Comment en
suis-je arrivée là? Est-ce cela la vie? J’ai un moment voulu
revenir petite fille tellement elle était dure cette vie de femme.
J’ai tout fait pour réussir, mais rien allait. Il n’y avait qu’à écouter ma mère ! Et même dans le
domaine professionnel, j’ai longtemps fait des petits jobs en
attendant de vivre de ma passion pour la photographie. Je
m’accrochais à mes rêves. Puis, j’ai trouvé un CDI lorsque N’semi
est né pour assumer mon rôle de parent. Ce fut une petite
parenthèse agréable, une respiration. Je retrouvais un peu d’estime et de confiance en moi.Ce fut de courte durée. La fin de mon
contrat s’est mal passée. Une trahison. Je me mentais à moi-même.
Cette force intérieure me guidait sans cesse vers un ailleurs.
L’intuition. J’avais parfois peur. Ma raison s’en mêlait, celle de mes parents aussi. Où
m’emmenait-elle cette flamme qui brûlait en moi? Elle renversait tout
sur son passage et je devais la suivre?

Oui, pour traverser tout ce chemin vers
la femme que je suis devenue, j’ai continué à écouter et ressentir ce que
mon coeur choisissait. J’ai laissé dire le mental, le mien et celui de mes proches. Ma détermination à vivre mieux était plus forte. J’ai gardé et entretenu cette foi inébranlable que l’impossible est possible. Je
pourrais faire de mes rêves ma réalité. J’ai osé demander de
l’aide. Puis, je me suis formée à l’hypnose humaniste pour mieux
comprendre le fonctionnement humain. J’ai découvert un outil
puissant de transformation. La métamorphose a commencé. Ma naissance. Puis, j’ai
appris à méditer. La lumière sur mes blessures s’est faite plus
claire. J’ai découvert le monde sensoriel. Qu’il est beau et doux! Ma perception du monde a changé. Je suis passée de l’ombre à la lumière. j’ai redonné un sens à ma vie en communiquant avec mon être
intérieur. J’ai ouvert de nouvelles portes. Je me suis libérée
des mémoires de ma lignée de femmes et de celles de l’inconscient
collectif.

Aujourd’hui, Un nouveau socle s’offre à mes pieds. Je
contemple un nouvel horizon. Mon regard sur mon corps est plus
aimant. Ma sexualité s’est métamorphosée. Ma confiance en moi
s’est consolidée. Mes relations sont devenues plus harmonieuses. Mon visage de maman est plus souriant.

J’aime mon passé, je me détache du futur. Je vis
de plus en plus au présent. J’introduis la pleine conscience dans
mon quotidien. Je suis encore en chemin mais je sens déjà une forme
de paix intérieure. La femme qui est en moi est née et s’épanouit.

J’ai vécu ce que l’on nomme le retour
à Soi.

Tout au long de ce blog, je souhaite
partager avec toi cette route tumultueuse, une traversée pour atteindre ma féminité libérée. A travers mon parcours, peut-être y
verras-tu les collines de ton propre éveil, celui d’une femme
consciente et responsable.

Ose écouter ton coeur et poursuivre
tes rêves.


Si vous souhaitez en découvrir un peu plus sur mon parcours de vie: c’est ICI




Les graines en terre


Les graines sont en terre. 07:20. Le Mans. Mon réveil sonne et pourtant j’aimerais rester sous la
couette! Quel froid ! Ce matin est un grand jour. J’ai décidé d’O.S.E.R prendre le temps. Je te vois
venir…Non!  je ne vais pas flemmarder
dans mon lit ! C’est d’ailleurs impossible. J’ai un autre réveil qui bouge et
qui me signale “très délicatement” que c’est l’heure. Gagné ! C’est
mon fils, N’semi, de 4 ans presque 5 ( je le précise, il y tient !). Je suis
donc debout.

Aujourd’hui, j’ai décidé de P.R.E.N.D.R.E le T.E.M.P.S de
construire en profondeur mon projet professionnel. Tout le monde court à sa
réussite, moi la première. On gagne aussi vite que l’on perd. Ou bien,
justement, on dépense plus vite que l’on gagne! Avons-nous vraiment le temps de
percevoir les actions les plus justes? A vouloir arriver le premier, on
s’égare. Alors j’ai choisi de sortir de la course et de poser des fondations
solides, celle qui résisteront à la météo interne et externe.

Il est temps de R.A.L.E.N.T.I.R. et de méditer pour
revenir à mes valeurs. Je marche en forêt régulièrement. Je m’oxygène. Paraît-il
qu’on a les idées plus claires ensuite ! Je me synchronise à mon rythme
biologique, familial et à celui de l’automne qui m’invite à plus
d’introspections. J’ouvre les portes de mon inconscient. Et, la magie opère. Je
distingue plus facilement mes envies profondes de mes désirs fugaces. Les unes
persistent, les autres s’envolent. J’y vois plus clair. La sororité, la créativité, la nature, le retour à Soi. Mes projets essentiels
se dessinent. Ils s’enracinent et se nourrissent au fil des semaines de cette
nouvelle énergie plus fluide et plus légère.

Qu’il est bon de R.E.S.P.I.R.E.R ! Je me sens plus
alignée avec moi-même. J’ai beaucoup moins d’inquiétudes vis à vis de la
relance de mes activités de praticienne en hypnose humaniste et énergéticienne . Je sens que chacune de mes décisions sont
prises au bon moment. Je prends le temps d’écouter mon corps et mon coeur. L’ A.N.C.R.A.G.E est plus fort. J’ai
finalement l’impression d’avancer bien plus vite qu’avant, tout en étant en
paix. Quelle joie ! Je m’approche de mes rêves.

Et, si ma raison fait irruption en me
rappelant ” que les temps sont durs et qu’il faudrait allez plus vite”,  je la rassure en lui disant que
les graines en terre gagnent en puissance et préparent assurément l’abondance pour demain.

Cette période m’invite à la P.A.T.I.E.N.C.E
et à la V.O.L.O.N.T.E.

La nature s’entraide. Les graines dans la terre se nourrissent grâce à la générosité de la Terre. Pour faire grandir mes projets de rencontres créatives entre femmes, j’ai besoin de votre aide ! Vous, les femmes, les mères, qui êtes en quête d’un mieux vivre ou qui cherchez un apaisement, je vous invite à vous dire ( anonymement) en répondant à ce QUESTIONNAIRE. Cela me permettra de mieux vous connaître pour pouvoir vous accompagner le plus justement en vous proposant par exemple des thèmes de méditation en ligne ou des articles qui vous intéressent.

Je vous remercie tous pour votre soutien, avec une attention particulière pour toi, Olivier Landre. Tu m’accompagnes à merveille dans l’évolution digitale de mon entreprise et bien plus.

Ensemble on est plus fort ! 


 

1
Using Format