Regard sur l’hypnose humaniste

9h.
Le Mans. L’hypnose humaniste.
Cette pratique m’a sauvée. Et pourtant, je ne me pensais pas en
péril! Elle m’a ouvert les yeux sur ma condition humaine et sur mon
fonctionnement interne. J’ai découvert lors de séances
individuelles avec des hypnothérapeutes et lors de ma formation un
monde à l’intérieur de moi. J’ai ouvert cette porte au creux de mon
arbre et je suis allée voir pour la première fois toutes les peurs
mais aussi les richesses que contenaient mes branches, mon tronc et
mes racines.


Bien souvent, les maux physiques ou les troubles du
comportement nous amènent à consulter. La cigarette, le poids ou
les burn out. Moi, un mal-être. Un ras-le-bol. La peur de demain.
J’ai vu mes branches abîmées par ma tristesse. Ma relation de
couple toxique, le décès de mon frère, mon corps que je n’arrivais
pas à aimer. Pour guérir ces branches, on m’a conseillé d’aller
voir si mon tronc était en bon état pour les soutenir. Oui, à quoi
bon panser les plaies, si les petits cailloux qui ont pénétrés
dedans ne sont pas retirés! Et quelle surprise! Il était ravagé
par mon passé! Vous savez ces petites bêtes, les mauvais souvenirs,
qui vous laissent parfois tellement horrifiés qu’elles sont chassées
dans un coin. Elles continuent tout de même à ronger le bois du
plancher! Mon enfance, ma naissance, et même ma conception ont
laissé des traces perceptibles! Mon tronc était bel et bien
fragilisé. J’avais peine à respirer, sans le savoir.

L’hypnose
humaniste
m’a appris à trouver de l’air.
Grâce à des protocoles
spécifiques, elle m’a permis d’explorer et de libérer mon passé.
Certaines séances ont été de vraies révélations. Le thérapeute
me mettait en transe, une sorte de connexion
++ à moi et à ce qui m’entourait
.
Un état de méditation guidée. Il me racontait avec douceur
et magie
des histoires et
des mots bien choisis. Les yeux fermés, assise, j’appréciais. Cela
m’apaisait déjà! Un bonheur! Puis, il m’accompagnait dans
l’histoire thérapeutique, celle choisit pour me libérer
définitivement de ces petites bêtes. La particularité de l’hypnose
humaniste c’est que je restais pleinement
consciente
et active
dans ma séance. C’est ce qui m’a plus. Je lui expliquais ce que je
vivais et lui me guidait. Le jeu était de transformer des symboles.
Un vrai travail d’équipe!
J’avais les yeux fermés mais je ne dormais pas pour autant! C’était
agréable et sécurisant.
J’avais la sensation de garder
le contrôle
et qu’à
tout moment, il m’était possible de faire une pause. Cela m’a donné
une certaine autonomie.


Ces séances pour consolider mon tronc m’ont aidé à
mieux comprendre mon sentiment de solitude et mon manque de confiance
et d’estime de moi. Je vivais beaucoup mieux mon quotidien. J’aurais
pu en rester là. Mais il restait encore des choses enfouies, je le
sentais bien. Il y avait comme un silence en moi indéfinissable. Je
ne comprenais pas pourquoi je reproduisais encore certains schémas
ou je vivais certaines émotions avec autant d’intensité! Des
peurs. Pourquoi certaines peurs me suivaient partout? J’avais
pourtant assaini l’empreinte de mon passé. La peur d’être
abandonnée, elle est était toujours là ! D’où provenait cette
émotion récalcitrante qui m’empêchait de vivre des relations
amoureuses harmonieuses? Mes racines. La famille. Elle était là ma
réponse. Toutes ces mémoires familiales qui se logeaient en moi et
dont je ne me doutais même pas! Pour ma part, j’ai eu le coeur sur
la main! J’ai porté inconsciemment beaucoup de fardeaux. Des albums
photos entiers de douleurs avaient trouvé leur place dans ma
bibliothèque intérieur. De la volonté. J’ai pris le temps et je
suis partie à la rencontre de toutes ces mémoires. Comment être
soi lorsque l’on se prend pour son arrière-grand-mère! Je leur ai
rendu hommage à mes ancêtres. Je les ai remercié. Puis, en
conscience, j’ai repris ma liberté pour leur offrir mon amour.

Avec
patience et foi, l’hypnose humaniste m’a guidée au coeur de moi.
Après plusieurs séances, j’ai commencé à pratiquer l’auto-hypnose
chez moi. J’avais des
outils
à utiliser au
quotidien. Des branches aux racines, j’ai découvert
LA CLE DU BONHEUR : SOI. Je suis responsable de la façon dont je vis
mon rapport à moi et aux autres. Mes émotions m’appartiennent. Elle
ne sont le fruits que de mes réactions intérieures à des
évènements extérieurs. Depuis lors, j’apprends à ressentir mon
corps et à entendre les messages. Je prends soin de ma météo
intérieure. Je gagne en paix et en joie chaque jour. Je respecte de
ce fait mes proches et les accompagne vers plus d’amour.

L’hypnose
humaniste est une pratique qui initie le changement en soi et autour
de soi. Elle nous guide vers plus d’humanité et de vivre ensemble.
Elle ouvre à la compréhension de notre écosystème et au respect
des lois de la nature. Elle nous relie au vivant. L’hypnose humaniste est une connexion à la vie.







Using Format